Le Wabi Sabi ou l'art de l'essentiel à la japonaise

Si vous êtes nostalgique du temps qui passe et à la recherche d’authenticité, cet article est pour vous.

 

Venu tout droit  du pays du soleil levant, le Wabi Sabi illustre la simplicité et le dépouillement. Devenu un véritable art de vivre ce concept s'inspire de la philosophie bouddhiste zen qui trouve ses origines au Japon du VIe siècle

 

La beauté réside aussi dans l'imperfection. Elle se veut authentique et minimale.

Se délester du superflu, privilégier l'épure et le minimalisme brut. Le Wabi sabi vient remplacer un luxe ostentatoire et consumériste devenu trop présent, par une vision plus efficace, allant à l'essentiel grâce à une mise en valeur de l’objet dans son état originel. La tendance japonaise fait la part belle au vide et à la modestie. 

Les pièces très meublées ont très peu en elle, les simples proportions d'une pièce agissent sur notre sensibilité bien plus que ce qui est déclaré par notre conscience actuelle" déclarait Robert Henri, célèbre architecte d'intérieur américain. 

Notre intérieur est le reflet de notre état d'esprit et déshabiller l'espace matériellement, en se satisfaisant du minimum, agit comme un véritable tranquillisant.

Son courant  inclut d’une part le Wabi ( simplicité, nature, silence) et le de l’autre le Sabi ( goût pour les objets patinés, usés naturellement, l’acceptation du temps qui passe).

Cette tendance reflète un mode de vie singulièrement poétique.  Le Wabi sabi tente de nous rappeler que les plaisirs simples de la vie, souvent oubliés, sont comme le dirait Oscar Wilde "les derniers refuges des âmes complexes".
Prendre des distances avec le monde matériel afin de vivre en parfaite harmonie dans notre environnement.

Le célèbre décorateur flamant Axel Vervoordt a converti les Occidentaux à sa vision du luxe qui s’illustre dans l’art de l’épure. 

Livre à lire - Esprit Wabi d'Axel Vervoordt.

Photos Pinterest & Google images.

WABI SABI

 

Laisser un commentaire

Merci de prendre note: les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.