Le Mexique - Terre d'inspiration
De Playa del Carmen à Holbox, nous sommes partis à la découverte de la culture et de l'artisanat mexicain. Un voyage d'inspiration haut en couleurs et en émotions. 
Ci-dessous : Le sisal; l'or vert du Mexique.
À Uxmal.

La particularité de la côte sud-est du Mexique, longée par le Golf du Mexique et la mer des Caraïbes, est évidemment la culture maya

On la découvre d'abord dans ces visages, cette beauté Yucatèque contemporaine dont on ne peut nier la parenté avec les statues de guerriers mayas.

Et puis il y a bien sûr ces paysages dont la palette passe de l'émeraude au topaze. 
Notre séjour sera baignée d'une atmosphère humide, où la végétation y est luxuriante. La lumière vaporeuse, les couleurs de terre, et les odeurs ensoleillées sont un tableau que l'on ne peut oublier. 

Quant à la chaleur, enivrante, c'est peut être elle qui confère aux mexicains cette sérénité inattendue

La visite de sites archéologiques, comme celui d'Uxmal ou de Chichen Itza, permet d'appréhender les croyances et coutumes des habitants de cette région. 

Joueur de pelote -  à Chichen Itza

 

Le jeu de balle est un sport rituel qui fut pratiqué par les peuples précolombiens pendant plus de trois millénaires. Il est également connu sous le nom de jeu de pelote ou d’Umala. Les « arènes » dans lesquelles se déroulaient cette pratique baptisée du même nom (Umala) sont visibles dans toutes les villes vestiges des peuples mayas dans le sud du Mexique, notamment dans la péninsule du Yucatan, dans le Quintana Roo et dans l’état de Veracruz. Le jeu de balle de Chichen Itza est le plus grand jeu jamais découvert de l’époque maya.

L'artisanat mexicain

Chaque région du Mexique a développé son histoire et ses coutumes en fonction des influences naturelles et culturelles. Les mexicains ont un sens développé de l’art ancestral.

Les arts traditionnels et l’artisanat tel que la poterie, l’orfèvrerie, le travail du bois et des masques sont issus de l’héritage précolombien.

Les artisans mexicains sont les héritiers d'une tradition remontant aux Aztèques.

Ceux-ci étaient d'habiles orfèvres, d'adroits tailleurs de pierres précieuses, d'excellents potiers; ils tissaient, teignaient les tissus et fabriquaient des instruments musicaux avec une rare habileté.

Arrière boutique et ateliers d'artisans à Valladolid

Boutique de la marque de vêtements CALO à Tulum

Rue de Valladolid

Les murs colorés de Valladolid

Ancienne coccinelle dans une rue de Campeche

La parfumerie Coqui Coqui à Valladolid

Hacienda Sotuta de Peón - photo ci-dessous

Ces grandes fermes coloniales, construites entre les XVIe et XIXe siècles, laissées à l'abandon en marge de l'histoire, parfois étouffées par les avancées de la forêt tropicale, ont été restaurées et transformées en hôtels de charme. La Hacienda Sotuta de Peón, est une imposante bâtisse aux murs sang de bœuf gansés de blanc, étrangement belle dans la lumière opalescente du petit matin.

«L'or vert», l'agave, trésor du Yucatán, une plante cultivée pour ses fibres résistantes (le sisal) tressées en cordes a fait la richesse des propriétaire de cette Hacienda.

L'actuel renouveau des haciendas yucatèques - tombées en désuétude quand les fibres synthétiques, plus économiques, ont supplanté les fibres végétales - doit son salut au tourisme haut de gamme.

Notre havre de paix à Campeche : La Hacienda Puerta Campeche

Cigares fait main à Playa del Carmen

Bar de l'hôtel Playa del Carmen 

Le Mexique, une histoire d'eau

Balade en catamaran sur la Lagune aux 7 couleurs à Bacalar

Notre manchette AQUARIUS portée, sur la plage d'Akumal

Poissons chat sur l'île d'Holbox

Quelques souvenirs... Huile parfumée, bougie, objets artisanaux, Grigris.

Petits paniers réalisés par des artisans de Mérida

 

Laisser un commentaire

Merci de prendre note: les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.